Stacks Image 77
Huit millions de soldats ont été faits prisonniers et envoyés dans des camps au cours de la Grande Guerre mondiale. 2,5 millions d'hommes ont passé leur emprisonnement en Sibérie, dans un des nombreux camps de la Russie. La malnutrition, le manque d'hygiène et le dur hiver ont tué un cinquième de ces soldats. Peu nombreux sont ceux qui ont réussi à s'échapper, seulement une poignée a réussi à rentrer à la maison. L'un d'eux était Lajos Petho, soldat de l’empire Austro-Hongrois.

Lajos Petho est captif dans le camp de prisonniers d’Irkoutsk, d’ou il parvient à s'échapper en 1915. Lajos marche pendant trois ans, 8000 kilomètres à travers des étendues inhospitalières de la Russie. Toujours vers l’ouest, vers sa patrie et ceux qu’il aime, toujours avec la peur d'être découvert par l’ennemi. En 1918, il arrive finalement à Budapest et peut serrer sa famille dans les bras

Un siècle plus tard, son petit-fils Lou Petho se lance à l’aventure et marche sur ses traces de son grand-père d’Irkutsk à Budapest.